La vérité inédite sur les raisons du naufrage du Titanic

Depuis la diffu­sion du très sérieux docu­men­taire Tita­nic : The New Evidence, sur la chaîne anglaise Chan­nel 4, le 31 décembre dernier, le débat sur les causes de la tragé­die de 1912 est relancé. En effet, selon le jour­na­liste irlan­dais Senan Monoly, qui enquête sur le sujet depuis long­temps, l’ice­berg ne serait pas le seul respon­sable de la dispa­ri­tion du paque­bot. Or, un incen­die aurait fragi­lisé la coque du navire bien avant la fameuse traver­sée…

Le journaliste estime qu’un incen­die dans la chauf­fe­rie aurait en fait fragi­lisé la coque du bateau plusieurs semaines avant son départ de Southamp­ton. « De nouvelles photos décou­vertes dans un album qui n’avait pas été ouvert depuis 100 ans montrent une distor­sion sur la partie droite de la coque qui n’est pas un reflet. La défor­ma­tion est à la place exacte où l’ice­berg a frappé » a-t-il expliqué au site Mashable FR. D’après les experts qu’il a inter­ro­gés, le feu aurait même fait perdre près de 75% de sa résis­tance à l’acier de la coque.

cnntitanic

Bien qu’il ait été signalé par plusieurs employés, l’in­cen­die aurait été dissi­mulé, car l’enjeu était trop impor­tant pour les auto­ri­tés. Impos­sible d’ébrui­ter un tel inci­dent, au risque de devoir retar­der le départ du « plus grand paque­bot du monde », fierté de la marine marchande anglaise.

Mais sans cette fragi­lité sur sa proue, le navire aurait-il pu résis­ter au choc ? Les passion­nés d’his­toire et de navi­ga­tion se perdent en conjec­tu­res…

 

 

(648)