Découvrez les produits que vous pouvez encore manger plusieurs mois après leur date de péremption!

C’est absolument la demande la plus logique pour tout consommateur : tout producteur doit aujourd’hui indiquer une date de péremption pour le produit alimentaire qu’il souhaite vendre. Que ce soit un produit à conserver au frais ou dans le placard, tous portent une date qui peut parfois être bien lointaine, comme pour le riz, les pâtes ou le chocolat.

consommer

Il existe d’ailleurs plusieurs dates de péremption : la date limite de consommation (à consommer jusqu’au…) qu’il est impératif de respecter, du fait de la qualité du produit, et la date limite d’utilisation optimale (à consommer de préférence avant…) qui ne doit pas être impérativement respectée…

 Voici donc les produits que vous pouvez encore consommer après leur date de péremption :

– Les fromages : si vous n’avez pas ouvert l’emballage hermétique, le fromage peut être conservé jusqu’à deux semaines après la date limite. Même si le mieux est évidemment de respecter cette date.

– Les yaourts : ils peuvent être conservés jusqu’à un mois après la date limite, selon leur composition (avec fruits entiers, la date est plus réduite par exemple).

– Le jambon cru et le saucisson sec : cette charcuterie peut toujours être consommée près de deux semaines après la date limite.

– Le lait UHT : ce type de lait peut encore être consommé près d’un mois après la date limite. Du moins si la bouteille ou le berlingot n’est pas ouvert.

– Le chocolat : même si les tablettes peuvent être recouvertes d’un mince filet blanc, simplement dû au contact du cacao avec l’air, le chocolat peut être encore conservé jusqu’à deux ans après la date limite.

– Les produits surgelés : du fait de leur congélation, ils peuvent être consommés plus de deux ans après la date de péremption.

– Le riz et les pâtes : là encore, vous pouvez consommer ces produits plus de trois ans après la date limite indiquée sur les emballages !

– Le miel : c’est un produit qui ne périme quasiment pas. Il faut plus de cinq ans avant qu’il ne soit plus forcément du meilleur goût.

(641)