Les plus fortes des citations de Mohamed Ali Klay

Mohamed Ali Klay, légende mondiale de boxe, nous a quitté le samedi 4 juin 2016, à l’âge de 74 ans. L’information a été annoncée par la famille via un communiqué.

Le champion américain souffrait depuis 30 ans de la maladie de Parkinson. Plus tôt cette semaine, il avait été hospitalisé à Phoenix pour des problèmes respiratoires. Sa famille s’était rendue à son chevet.

« Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décédé à l’âge de 74 ans », a annoncé son porte-parole Bob Gunnell.

« Le triple champion du monde des lourds est mort dans la soirée », poursuit le communiqué.

Ce champion fut le premier à remporter trois fois le Championnat du monde des poids lourds.

  • Vos mains ne peuvent frapper ce que vos yeux ne peuvent voir.
  • Je vole comme le papillon et pique comme l’abeille!
  • Aucun Vietcong ne m’a jamais traité de nègre.
  • L’homme qui voit à 50 ans le monde comme il le voyait à 20 a gaspillé 30 ans de sa vie.
  • Je suis le plus grand, je suis le meilleur, la seule différence avec les autres champions, c’est que moi je n’ai pas encore commencé à jouer.
  • Qui n’a pas d’imagination n’a pas d’ailes.
  • Il (Dieu) m’a donné la maladie de Parkinson pour me montrer que je n’étais qu’un homme comme les autres, que j’avais des faiblesses, comme tout le monde. C’est tout ce que je suis: un homme.
  • Seul l’homme qui sait ce que c’est d’être vaincu peut atteindre le plus profond de son âme et revenir avec le supplément de force qu’il faut pour gagner.
  • C’est la répétition d’affirmations qui mène à la croyance. Et ce que tu crois devient une conviction profonde. Les choses commencent alors à se réaliser.
  • Je sais où je vais et je connais la vérité ; de ne pas devoir être ce que vous voulez que je sois. Je suis libre d’être ce que je veux.

(267)