George Michael méconnaissable en cure de désintox

Il fut un temps où il admettait fumer vingt-cinq joints par jour et où il était fréquemment arrêté pour des débordements liés à ses addictions. Le mois dernier, George Michael a finalement été admis dans l’une des cliniques de désintox les plus chères du monde, la Kusnacht Practice, près de Zollikon, en Suisse. Pour la modique somme de 270.000 € par mois, il espère résoudre ses problèmes de drogue et d’alcool, grâce à « une psychothérapie, à des massages, à du yoga et à un guide spirituel ». Le tout, en toute discrétion.

george-michael-meconnaissable

Sauf que. Le 25 juin, il décide de s’offrir une petite virée à Zurich pour ses 52 ans. Il apparaît alors aux yeux de tous (des paparazzis, en tout cas), comment dire, différent. Visage bouffi, œil hagard, barbiche mal entretenue, bouche tombante : Georgios Kyriakos Panayiotou, de son vrai nom, est quasi méconnaissable.

Il est vrai qu’il n’avait pas été aperçu en public depuis 2012. Et depuis l’année dernière, seul son meilleur ami, David Austin, avait l’autorisation de lui rendre visite dans son manoir, situé au nord de Londres. « Je n’ai pas vu George depuis plus de six mois, confiait récemment un voisin au Daily Mail. Je ne me souviens tout simplement pas de la dernière fois où je l’ai aperçu. » Ses fans n’ont pas été plus gâtés. Sa dernière apparition publique date de son concert au Royal Albert Hall, à Londres, le 29 septembre 2012.

Pour sa défense, les dernières années de l’ex-chanteur de Wham! n’ont pas été faciles. Bien au contraire. En 2011, il se séparait de Kenny Goss, son compagnon depuis quinze ans, avant de frôler la mort à la suite d’une pneumonie, qui l’a plongé dans le coma pendant trois semaines. En conclusion, nous reprendrons modestement les mots de son ami Jake Panayiotou au Sun : « Il ne va pas bien… Il ne nous reste plus qu’à espérer que les choses s’arrangent pour lui. »

(830)