Émouvant: Ce cheval fait hommage à son maître décédé d’une manière incroyable!

Wagner Figueiredo de Lima est un jeune brésilien âgé de 34 ans. Il avait une relation agréable avec son cheval Sereno…deux vrai amis inséparables. Malheureusement, à cause d’un tragique accident de la route, Wagner est décédé après une longues semaine de souffrance à l’hôpital.

Cet événement tragique  a causé une grande tristesse dans l’entourage du défunt… Mais il n’y a pas que les humains qui semblent avoir été dévastés par cette perte, comme en témoigne l’histoire qui va suivre !

Mardi dernier, des douzaines d’amis et de parents proches se sont rassemblées pour une procession funèbre afin d’honorer une dernière fois la mémoire de Wagner, avant qu’il ne repose sous terre.

Le frère du Nordestin, qui savait à quel point son cheval avait compté pour lui tout au long de sa vie, s’est dit qu’il serait tout à fait adéquat que Sereno soit présent lui aussi lors de la procession.

Mais ce que le cheval a fait a laissé la foule sans parole!

Lorsque le corbillard portant le cercueil de Wagner est arrivé à hauteur de la procession, le bel animal sembla tout d’un coup savoir que cela signifiait que son maître s’en était vraiment allé :

 » Serano s’est soudain avancé, il s’est mis à marcher autour du cercueil, en le reniflant. Puis, il a henni, » rapporte l’un des processionnaires, au site The Dodo.

« Il y a eu une émotion extrêmement forte. Tous ceux qui étaient là et qui ont vu la scène ont été profondément bouleversés. Moi-même, je n’ai pas pu me retenir de pleurer lorsque j’ai vu cette scène. »

Puis, Sereno s’est complètement arrêté de bouger, et il a placé sa tête contre le cercueil.

« Ce cheval, c’était tout pour lui, » renchérit le frère de Wagner. « C’était comme si ce cheval savait exactement ce que tout cela signifiait, et qu’il voulait lui dire un dernier adieu. »

Certes, on ne sait pas vraiment à quoi ressemble un cheval qui a le cœur brisé, en tout cas on n’a pas l’habitude de s’en poser la question. Mais en observant Sereno, l’assistance s’est vite rendu compte qu’il n’agissait pas normalement, et a compris qu’il ressentait quelque chose d’extrêmement fort

« Tout au long du chemin vers le cimetière, il soufflait, gémissait, frappait de ses deux sabots sur le sol, » a confié le frère de Wagner à une chaîne de TV locale

Sereno vivra désormais avec le frère de son ancien maître, qui l’accueillera ainsi au sein de sa propre famille.

(243)