Charles Lafortune fondu en larmes quand il reçoit une lettre bouleversante de son fils

C’est une scène bouleversante à laquelle on a eu droit à l’émission Les enfants de la télé, cette semaine.
Comme tous les invités, Charles Lafortune a eu droit un magnifique medley d’images de ses débuts dans le showbizz.

Dans ces images, un extrait de la défunte émission Dans ma caméra, jadis animée par Geneviève Borne et diffusée en 2002.

charles

Charles Lafortune venait alors de devenir papa et tenait son fils dans ses bras.

Lorsque les caméras sont revenues en studio, Charles était en larmes. Il a alors lancé une phrase déchirante: «Dans ce temps-là, je ne savais pas que mon fils était autiste.»

Suite à la diffusion de cette émission, Charles a reçu une émouvante lettre d’une fan, elle aussi aux prises avec le même combat que Charles et sa courageuse conjointe. Voici, ci-dessous, la lettre en question:

 «Cher Charles,

Hier soir, plusieurs personnes m’ont demandé si j’avais écouté Les enfants de la télé. Ce matin aussi on me l’a demandé. J’ai repoussé l’écoute de l’émission, car j’avais lu quelques commentaires sur Facebook et je me doutais que j’allais pleurer. Même si je savais déjà ce qui en était, ce que tu dirais, tu es quand même venu me chercher. Mes yeux se sont remplis d’eau et mon cœur est devenu tellement gros.

Quand j’ai vu ton visage être ravagé par la peine, j’ai compris. Pendant que plusieurs ont cru à un moment d’émotion vécu par un papa, j’ai vu beaucoup plus que ça. J’ai vu le moment où tous les espoirs étaient encore permis. J’ai vu la simplicité de la vie. J’ai vu le ‘avant’. Avant l’autisme de Mathis. Je me suis revu avant l’autisme d’Ariane. Probablement comme beaucoup de parents d’enfant autistes qui ont vu ce segment d’émission, nous nous sommes revues avant ce moment où nos vies ont changé. Où ces dernières ont exigé l’adaptation et le lâcher-prise à la fois.

Je me suis revu avant la culpabilité de ne pas avoir vu avant. Je me suis revu, ce soir où j’ai compris. J’ai revu la femme que j’étais avant. J’ai revu la mère que je souhaitais être et le processus d’adaptation qui a fait de moi la maman que je suis.

J’ai adapté ma vie pour que ma fille autiste soit bien et heureuse. J’ai appris à trouver mon bonheur là-dedans, mais moi aussi, je m’ennuie de ma naïveté de maman, pour qui d’avoir un mini van ou pas, était un questionnement. Je m’ennuie du temps où mes questionnements étaient légers. Je m’ennuie du temps où ma vie n’était pas compliquée. Cette période où je ne savais pas encore que ma vie serait consacrée en grande partie à ma fille. Que cette dernière serait un réel combat pour faire valoir ses droits. Par contre, de revivre tout ça, en l’espace de quelques minutes, m’a fait réaliser tout le chemin parcouru depuis. J’ai essuyé mes larmes et je me suis relevé.

Cependant, je te remercie de m’avoir permis, l’espace d’un moment, de faire un retour en arrière, de poser un genou par terre. Regarder en arrière m’a permis de prendre conscience de tout le chemin parcouru depuis et de faire le point sur ma vie.

Une vie que je ne souhaitais pas ainsi. Une vie qui est parfois bien compliquée, car tout doit être adapté pour que ma fille puisse se sentir intégrée. Une vie compliquée que j’ai appris à aimer, mais qui par moment me demande de m’arrêter. Un temps d’arrêt qui me permet de réaliser que pour un moment les souvenirs peuvent me déstabiliser, mais également me rendre fière de toutes ces fois où je me suis relevé par amour pour elle…»

Absolument bouleversant! Charles, cette dame et tous les parents d’enfants autistes méritent toute notre admiration! Bravo et merci… N’hésitez surtout pas à partager ce message émouvant!

(812)